Catégories
Uncategorized

Les différents types de testaments

Rien de mieux d’organiser sa succession que par la rédaction d’un testament. Comme ceci est un document d’une valeur inestimable, le rédiger ne doit pas se faire au hasard. Avant de le créer, il est d’une grande nécessité de prendre connaissance de ses différents types. Découvrez ainsi à travers ces quelques lignes les différentes formes de testaments valables.

Le testament olographe

Considéré comme la forme la plus simple, le testament olographe est le plus courant. Il s’agit d’un testament qui n’a pas besoin de la présence d’un notaire. Le testateur peut le rédiger seul, avec ou sans un témoin. L’atout de cette forme de testament réside dans la possibilité à être conservé. Pour que l’écrit soit valable, il doit être :

  • Rédigé à la main sur papier libre
  • Bien numéroté ou paraphé s’il contient plus d’une page
  • Signé correctement
  • Daté avec précision

Et surtout, ce testament n’est pas accepté quand il est taché, raturé ou photocopié. Pour éviter le refus ou la non-validité du testament, il est d’une grande importance de se retourner auprès d’un notaire qualifié. Ce dernier peut le conserver et l’enregistrer dans le fichier central des dispositions de dernières volontés ou FCDDV.

Le testament authentique

Outre le testament olographe, il y a le testament authentique qui est une forme qui présente une très bonne fiabilité. Celui-ci ne peut être rédigé que par un notaire, sous la dictée du testateur. Pour que l’écrit soit parfaitement valable, la présence de 2 témoins est indispensable. Ceux-ci peuvent être remplacés par un second notaire. Avec ces conditions, la validité de ce testament n’est plus à questionner.

En choisissant cette forme, vous devez préparer les frais d’un notaire. Il est aussi d’une grande importance de bien choisir ce juriste en tenant compte de certains éléments. Pour plus d’informations concernant le droit successoral, consultez https://www.notaire-nice.fr.

Le testament mystique

Il y a également le testament mystique qui est une forme assez complexe en termes de procédure. Comme pour le testament olographe, ceci doit entièrement être rédigé à la main par le testateur. Sachez que les mêmes conditions que le testament olographe doivent être strictement respectées. Il est indispensable de remettre le testament rédigé à un notaire à l’intérieur d’une enveloppe fermée et cachetée, ce qui assure sa bonne discrétion. En effet, tout ce qui est écrit dans le testament ne peut pas être vérifié par un notaire. Sa remise doit se faire en fonction de 2 témoins.

Le testament international

Le dernier type de testament est celui destiné aux personnes qui résident dans un pays étranger ou celles disposant de biens dans de nombreux pays. Comme son nom le laisse clairement entendre, un testament international est reconnu par tous les États signataires de la Convention de Washington. Ce document peut être présenté sous forme manuscrite ou être dactylographié. Toutes les langues sont permises pour la rédaction d’un testament international. Attention, ce dernier doit dans tous les cas être enregistré par un notaire en présence de 2 témoins. N’hésitez pas à demander des conseils à un connaisseur en la matière pour éviter les mauvaises surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.