Catégories
Uncategorized

L’importance des preuves scientifiques et médico-légales dans les affaires pénales

Il existe de nombreux types de preuves qui sont couramment utilisés au procès, y compris les objets trouvés sur les lieux du crime et les témoignages oculaires. Les preuves scientifiques et médico-légales peuvent être extrêmement utiles, car elles peuvent souvent révéler des indices autrement cachés sur l’incident. Ce qui suit confirme l’importance des preuves scientifiques et médico-légales utilisées dans les procès criminels.

Reconnaître les preuves scientifiques

En général, les preuves scientifiques sont basées sur des connaissances qui ont été développées en utilisant la méthode scientifique. Cela signifie que la base de la preuve a été hypothétique et testée et est généralement acceptée au sein de la communauté scientifique. De nombreux types de preuves médico-légales sont souvent considérées comme des preuves scientifiques, telles que la correspondance ADN, l’identification des empreintes digitales et les preuves de cheveux / fibres. Les méthodes utilisées pour développer ces types de preuves dépassent généralement le cadre des connaissances que possèdent les juges et les jurys et sont donc normalement présentées comme des preuves scientifiques. Si, au cours d’un mini-procès, un juge peut être convaincu qu’un nouveau type de preuve scientifique, qui n’a pas encore été prouvé, doit être présenté au procès, alors le juge autorisera sa présentation. Vous trouverez aussi sur avocat-siraudin.fr plus d’informations sur des nombreuses procédures pénales en cas des crimes ou des infractions.

Les preuves scientifiques et médico-légales acceptables comme preuve pendant le procès

Bien que des preuves scientifiques puissent renforcer une affaire, elle peut être exclue d’une salle d’audience ou d’un procès dans certains cas. Il y a souvent de nombreuses étapes à franchir avant qu’elle puisse être présentée dans une salle d’audience comme preuve factuelle. En général, une théorie scientifique doit s’être établie dans la communauté scientifique et être généralement acceptée comme la vérité avant d’être affirmée comme preuve lors d’un procès.

Par exemple, parce qu’elle existe depuis si longtemps et parce qu’elle s’est avérée fiable, la preuve concernant la correspondance des empreintes digitales est généralement admissible comme preuve médico-légale lors d’un procès. De plus, des choses comme les radars et les pistolets à vitesse laser sont généralement acceptées comme étant une méthode valable pour indiquer la vitesse d’une voiture à un moment donné et peuvent être admises comme preuve. Mais gardez à l’esprit qu’il y aura souvent de nouveaux types de preuves scientifiques que les parties tenteront de présenter au procès, une science qui peut ne pas avoir de fondement solide au sein de la communauté scientifique.

Un avocat de la défense pénale peut aider à examiner les preuves contre vous

Croyez-le ou non, il existe des moyens de contester les preuves scientifiques et médico-légales. De nombreux avocats de la défense pénale se spécialisent dans les preuves scientifiques et médico-légales et peuvent faire appel à des témoins experts pour votre défense. Découvrez les options qui s’offrent à vous en contactant un avocat de la défense local. Si l’une des parties à un procès souhaite présenter des preuves scientifiques qui ne sont pas encore généralement acceptées au sein de la communauté scientifique, il arrive souvent que le tribunal ordonne la tenue d’un mini-procès afin de déterminer la validité de la théorie scientifique sur laquelle reposent les preuves est basé. Par exemple, les preuves ADN ont dû passer par de nombreux mini-procès avant d’être généralement acceptées comme preuves valides au procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.